Rechercher
  • maudest-germain

Pour arrêter de figer

Je suis couchée dans mon lit et j’y réfléchis. Et si je regardais sur Google? Je prends mon téléphone et tape : trucs pour arriver à BIEN séduire.


Je vous explique, j’ai des interrupteurs à l’intérieur de moi. Pareil comme les switch de lumière qu’on a chez nous qui nous permettent de les ouvrir et de les fermer. L’un des interrupteurs porte le nom de la séduction. Le problème avec celui-là, c’est que la lumière reliée à cette touche de mon corps est défectueuse. Au lieu d’éclairer, elle aveugle. Elle m’aveugle moi. Elle brouille toutes mes capacités d’entrer en relation de façon fluide et détendue avec la personne qui m’intéresse. Elle me fait parler, trop parler, elle accentue mes gestes de façon exagérée, elle me rend maladroite et excessivement mal à l’aise. Toutes les parties de mon corps deviennent de trop, je ne sais plus où me placer, comment parler, où regarder. Ils ont même oublié d’ajouter la touche qui me permettrait de tamiser l’intensité.


Parce qu’on m’a toujours dit que jouer avec l’électricité c’est risqué, j’ai appris avec le temps à éviter de l’allumer. Mon truc était de me faire croire que la personne ne m’intéresse pas ou de me dire que ça ne fonctionnerait pas. Sauf que plus ça va, plus mon cerveau réussit à capter l’information envoyée par mon cœur sans que je ne l’aie autorisé. Quelqu’un m’a déjà dit que ça pouvait se travailler, qu’il était possible d’arriver à construire un protecteur de confiance qui recouvrirait mon malaise. J’avoue que j’ai peur de m’électrocuter, que juste l’idée de m’arrêter pour devoir m’observer me donne envie de continuer d’éviter pour me protéger. Je reconnais quand même que c’est un interrupteur que j’aimerais apprendre à aimer allumer, j’ai envie de me donner une chance de voir quels fils j’ai oublié de connecter.

Posts récents

Voir tout

L’apparition du + négatif.

Je suis dans la salle d’attente et mes mains se remettent à trembler. Je ferme les yeux et le souvenir me revient. Je me souviens du froid du plancher de ma salle de bain, de mes mains tremblotantes q